Après 48 heures de traversée du Golfe de Gascogne, Zan Zan est revenu au mouillage à Houat...

Le départ de la Corogne aux aurores est un peu mouvementé : des creux de 3 mètres à subir, pas de vent... nos estomacs sont à l'envers (même après un an de bateau). Le reste de la traversée sera plus calme, le vent est faible. Il faut se dépêcher, la pétole est juste derrière nous! Des dauphins nous accompagnent une grande partie de la traversée : un beau cadeau pour cette dernière nav.

Emus, fatigués mais contents de retrouver la Bretagne. L'île de Houat est superbe en ce début de saison, peu de bateaux au mouillage sur la grande plage (juste une cinquantaine!!). Petit désenchantement en mettant les orteils (pas plus!) dans l'eau : 14 degrés c'est juste hyper froid...

P1010551

Le capitaine nous régale avec de belles petites araignées, que l'on déguste devant les criques désertes de Houat : le retour se passe en douceur.

Avant de reprendre le boulot fin Août, nous serons à Carnac en Juillet, à Vannes en Août et sur Zan Zan à naviguer si le temps le permet: ne pas quitter le bateau trop vite !

Au plaisir de vous revoir cet été ou après. A travers ce blog nous avons essayé de résumer notre voyage mais il s'est passé pleins de trucs : à raconter de vive voix!

 

Pour finir et pour résumer cette année de voyage, rien ne vaut quelques petites statistiques:

1 poisson péché (une petite bonite au départ de Saint Martin vers les BVI)... sans commentaire!

2 doudous perdus (le premier a disparu dans les ruelles de la charmante petite ville de Baiona en Galice, le second a fini sa vie dans une poubelle de Carriacou dans les Grenadines)

3 langues (espagnol, portugais, anglais) : assez peu finalement (et une petite touche de Néerlandais à Saint Martin... mais ça compte pas)

4 repas de langoustes fraiches (2 à Carriacou, 1 à Barbuda, 1 à Union)

9 pays  (Espagne, Portugal, France, Cap Vert, Saint Vincent, Grenade, Dominique, Antigua-Barbuda, St Kitts-Nevis)

15 jours pour la traversée la plus longue (Saint Martin - Açores)

19 noeuds : le surf le plus rapide (Transat Aller)

21 marinas (Baiona, Figueira da Foz, Lagos, Porto, Lisbonne, Cascais, Porto Santo, La Graciosa, Lanzarote, Fuerteventura, Gran Canaria, Tenerife (2), La Gomera, El Hierro, Sao Vicente, Saint Martin, Faial, Sao Jorge, Terceira, Sao Miguel)

23 sessions de surf (Guincho, Porto Santo, La Graciosa (2), Lobos, Gran Canaria, Tenerife (2), Sao Nicolau (2), Union (2), Grenade (3), Anegada (2), Virgin Gorda (3), Saint Martin, Sao Jorge, Terceira)

28 degrés : température de l'eau dans les petites antilles.... un pur bonheur

35 noeuds : le maximum de vent rencontré (on a eu de la chance!)

44 îles (Ciès, Porto Santo, Canaries (La Graciosa, Lanzarote, Lobos, Fuerteventura, Tenerife, Gran Canaria, La Gomera, El Hierro), Cap Vert (Sao Vicente, Santo Antao, Sao Nicolau, Santa Luzia), Antilles (Martinique, Dominique, Les Saintes, Saint Vincent, Bequia, Mayreau, Tobago Cays, Petit Saint Vincent, Union, Carriacou, Grenade, Marie Galante, Antigua, Barbuda, Saint Barth, Ile fourchue, Saint Martin, Virgin Gorda, Anegada, Tortola, Norman Island, Peter Island, Cooper Island, St Kitts, Nevis), Açores (Faial, Pico, Sao Jorge, Terceira, Sao Miguel)

63 livres lus (par Nolwenn, le capitaine ne lit que la presse ou des livres de météo!!) pendant 456 heures (ce qui fait une moyenne journalière de 1,28 heures : statistique exacte, merci Kobo)

210 miles parcourus en 24 h : le jour le plus rapide pour Zan Zan (entre le Portugal et  Porto Santo)

11 300  miles parcourus (20 905 kilomètres)

 

Quantités non mesurables:

Apéros

Bateaux rencontrés

Boîtes de thon

Bouteilles de bières

Baignades

Prises de tête

Heures passées dans les laveries automatiques

Heures de check de la météo

Kilos de riz et de pâtes

Pinces à linge passées par dessus bord (volontairement ou non... merci Suzanne)